• Assurer le développement de la filière nautique

    Cocorico ! La filière nautique française se porte bien : la France est un véritable leader au niveau européen et se classe deuxième au niveau mondial, générant 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires et représentant 50 000 emplois. Par ailleurs, plus de 60 % de notre production se fait à l'export. http://www.port-adhoc.com/societe-port-a-sec-place-port/blog-plaisance/

    Cette bonne nouvelle en cache une autre qui constitue un frein à son développement : le manque de places dans les ports permettant de répondre à la demande, sans cesse grandissante, comme on peut le voir sur ce schéma, qu'on retrouve sur le site :

    place en port de plaisance, bretagne, atlantique, mediterranée

    Il apparaît qu'il manque 54 000 places dans les ports en vue de répondre de manière satisfaisante à la demande. Depuis ces dernières années, les choses ont néanmoins évolué grâce à des projets d'extension de certains ports, le plus important étant à l'heure actuelle celui de la Rochelle, censé acceuillir 1200 bateaux http://www.ville-larochelle.fr/actualites/detail-actualite/b/2/h/d2ca17261f/article/extension-du-port-de-plaisance-des-minimes.html tout comme celui de la Grande Motte, qui consiste à créér 600 anneaux supplémentaires dans les années à venir http://www.lagrandemotte.fr/fr/notre-avenir/lextension-du-port_93.html

    Par ailleurs, le développement de ports à sec, que ce soit à Bayonne, Soubises en Charente Maritime ou encore à Port Leucate devrait pallier de manière partielle les besoins http://www.port-adhoc.com/

    Le développement de la filière nautique est un impératif en ces temps de crise économique et constituent une manne importante en terme de création de richesses et d'emplois. Dans le cas de la Rochelle, 600 emplois seront ainsi créés grâce à l'extension du port. Par ailleurs, une telle extension est faite de telle sorte qu'elle entraîne non seulement des retombées économiques locales, mais aussi des emplois indirects. Par ailleurs, de manière générale, la mise en place d'un port au sein d'une commune et son extension entraîne aussi une augmentation de la valeur immobilière du bâti http://www.port-adhoc.com/blog/2007/09/06/prix-de-limmobilier-leffet-port-de-plaisance/ grâce à une plus grande effervescence touristique.

    Ainsi, il est urgent de favoriser l'extension des ports actuels pour leur permettre d'acceuillir aussi bien des petits bâteaux ( majoritaires ) que des plus gros, permettant de dynamiser l'éconbomie locale de la plupart des villes concernées. Une telle extension peut se faire aussi bien par les flots qu'à sec, selon de nouveaux procédés. Il est aussi possible d'optimiser les ports de telle sorte qu'ils puissent acceuillir plus de bateaux, ou encore de passer par d'autres techniques. En ces temps de crise, de telles initiatives apparaissent incontournables et permettront sûrement de maintenir dans ces villes des commerces de proximité, souvent en concurrence frontale avec des centres commerciaux. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :