• Denis Payre invité de On n'est pas couchés

    Qu'il était intéressant, ce débat hier avec Denis Payre dans On n'est pas Couchés, animé par Ruquier mais aussi sa bande : Natacha Polony et Aymeric Canon. Oh bien sûr, chacun peut avoir son propre avis sur la question et être en accord ou non avec ce que propose le créateur de Business Objects mais aussi d'autres entreprises. Néanmoins, reconnaissons que les clichés ont la vie dure. 

    Ainsi, alors même que les énarques de droite comme de gauche qui ont gouverné ce pays depuis 40 ans ont fait la preuve de leur échec dans tous les domaines, pour les deux chroniqueurs de Laurent Ruquier, Denis Payre, qui a le mérite d'avoir créé des emplois et d'être un entrepreneur, n'aurait strictement rien à apporter dans le débat politique. Ben voyons ! Je préfère pourtant de très loin un Denis Payre à tous ceux qui ont gouverné la France depuis des années, avec les résultats que l'on sait ! 

    Par ailleurs, il lui a été reproché son exil fiscal, de n'avoir pas voulu s'acquitter d'un impôt représentant 60 % de ses revenus alors même que comme Denis Payre l'a rappelé, sa richesse était virtuelle puisqu'elle correspondait à la valeur de ses actions et qu'il ne pouvait pas les vendre, donc il ne pouvait pas payer les sommes qu'on lui demandait de verser. Mais cela a sûrement échappé à nos chroniqueurs, qui n'ont jamais créé une entreprise de leur vie ! Passons... 

    Par la suite, Denis Payre a été accusé d'être un libéral. Rappelons néanmoins que la plupart des pays européens sont libéraux, à l'image de la Suède, des Pays Bas, de l'Angleterre, de l'Irlande, de l'Allemagne, de l'Autriche, de la Pologne ou même encore de la Suisse ! Et comme par hasard ( mais est-ce le hasard ? ) les populations de ces pays sont parmi les plus riches d'Europe ! Ils ne connaissent pas non plus le chômage de masse et les déficits que nous avons ! 

    Denis Payre fut accusé de vouloir supprimer l'Etat alors qu'en réalité, il est question de mieux le contrôler : comment accepter que l'on dépense trente milliards de plus dans l'Education nationale que les allemands et les anglais alors que nous avons de si mauvais résultats, comme l'a démontré PISA ? Mais pour nos chroniqueurs, là n'est pas la question : dépensons sans compter l'argent du contribuable, et tans pis si cela ne marche pas ! Bref, sur tous les points, on peut voir le décalage entre les élites et le reste du monde... dans le fait déjà de dire de Denis Payre qu'il est de droite parce que libéral d'entrée de jeu alors que dans les autres pays, les libéraux sont de gauche comme de droite. Sans doute Natacha Polony et Aymeric Caron mériteraient d'aller voir un peu comment ça se passe ailleurs plutôt que de défendre l'indéfendable car entre un modèle économique et social qui produit autant de pauvres et de chômeurs et les modèles des autres pays qui eux sont libéaux et assurent le plein emploi, la plupart des gens feront très vite leur choix ! Cela leur éviterait d'être ridicules... espérons que Denis Payre qui s'est bien défendu, en tire les fruits très prochainement ! 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :