• L'attitude contestable du ministre des Finances allemand

    On dit souvent que lorsqu’on créé une monnaie unique, comme on l’a fait dans le cadre de l’euro, c’est la puissance économique la plus forte qui en tire les fruits. En l’occurrence, l’Allemagne qui réalise des excédents exceptionnels, est revenu à l’équilibre budgétaire alors même que d’autres pays à l’image de la France mais pas seulement, plonge au fond des abimes. Il suffit pour s’en convaincre, d’observer les chiffres de notre commerce extérieur.

    A l’image d’un cochon d’inde qui ne cesse de courir dans sa cage, les pays du Sud, la Grèce en tête ne cessent de multiplier des plans d’austérité qui ne les mènent nulle part, sauf à l’explosion des déficits, à un chômage de masse mais aussi à un appauvrissement généralisé. Ainsi, le gouvernement grec parle déjà de vendre certaines de ses îles pour réduire sa dette ! L’austérité consistant à augmenter la pression fiscale et à réduire les salaires ou pensions a des effets désastreux dans tous les pays européens où elle a été appliquée. Les populations ont subi d’énormes sacrifices.

    Malgré cela, le ministre des Finances allemand a déclaré que les pays du Sud étaient jaloux des succès de l’Allemagne et fait une comparaison opposant les meilleures élèves d’une école avec les moins bons, méprisant totalement ces populations. Par ailleurs, le ministre a ajouté qu’il fallait assumer ces responsabilités et chercher à être le plus compétitif possible, comme si les gouvernements portugais, espagnols, grecs n’avaient rien entrepris en ce sens depuis toutes ces années ! Or ces mêmes mesures imposés par la troïka n’ont mené à rien, sinon précipiter la crise dans ces pays ! Ainsi, on voit des enfants grecs dans des quartiers bourgeois souffrant de maladies comme la tuberculose, n’ayant pas accès aux soins dans les hôpitaux ! On voit des commerçants ruinés mettre fin à leurs jours… on voit des familles en Espagne expulsées de manière brutale du jour au lendemain par des banquiers sans scrupule, qui s’ils font preuve d’empressement pour les chasser, gardent leurs biens en leur possession depuis des mois sans les louer ! Est-ce bien cette Europe-là que nous voulons ? 

    Mais a-t-on des leçons à recevoir d’un pays qui ne fait pas d’enfants ? A-t-on des leçons à recevoir d’un pays qui compte 15 % de pauvres parmi sa population, qui condamne des millions de jeunes à des mini jobs précaires sans porte de sortie ? Un pays aussi où les voitures dont on ne cesse de nous vanter la qualité sont fabriquées pour près de la moitié dans des pays de l’Est et non en Allemagne ? Un pays avec un euro qui a été fait pour lui, car plus l’euro est surévalué, plus il lui permet de gagner des parts de marché mais aussi de s’enrichir, au détriment de ses voisins qui ont besoin d’un euro faible pour tirer leur épingle du jeu.

    Si l’Allemagne est légitime à défendre ses intérêts, il serait temps que les autres pays, notamment la France, décident de défendre les leur et conjointement préparent un démontage de l’euro pour en venir à une monnaie commune et non unique, ce qui leur permettrait de retrouver de l’oxygène, sans toutefois faire l’impasse sur la bonne gestion et des réformes structurelles.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :