• L'Irak au bord de la guerre civile

    On se souvient de l’opposition de la France contre l’intervention américaine en Irak, qui eut lieu en 2003 et contribua au renversement du dictateur Saddam Hussein. Depuis dix ans, les statues représentant Saddam à travers la ville de Bagdad sont tombées, renversées par la population. Qu’en est-il depuis ?

    Tout porte à croire que loin de s’améliorer, la situation se serait plutôt dégradée. L’insécurité d’abord, en raison des attentats qui n’ont cessé d’éclater contre les militaires américains mais aussi leurs alliés à travers le pays, suite à cette intervention. Le sort des chrétiens d’Irak ensuite, tolérés et relativement protégés par le régime sunnite de Saddam Hussein, en proie aujourd’hui à des attaques causées par des fanatiques religieux, cherchant à imposer leur loi. Enfin, la corruption des élites composant le nouveau régime, qui ont une vision toute patrimoniale du pouvoir et se sont livrés à d’importants détournements de fonds.

    Face à une telle situation, on est en droit de se demander si le renversement de l’ancien dictateur fut une bonne chose pour sa population et ce d’autant plus dans le cadre d’une économie totalement dépendante du pétrole… si le prix du baril se mettait à dévisser dans la situation actuelle, la situation deviendrait probablement explosive.  


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :