• La RGPP est morte, vive la MAP !

    Le Président de la République avait annoncé 50 milliards d'euros d'économies réalisées d'ici la fin de son mandat. Finalement, crise oblige, celles-ci se monteront à 65 milliards d'euros. La Révision Générale des Politiques Publiques du gouvernement précédent a été remplacée par la MAP ou Modernisation de l'Action Publique http://www.economiematin.fr/ecoquick/item/2906-gouvernement-economies-reduction-depenses-publiques-mesures-ayrault Si le mot change, cela revient au même puisque des fonctionnaires ne seront pas remplacés ( jusqu'à deux sur trois ) dans les administrations non prioritaires. 

    La croissance selon l'Insee a été divisée par deux à 0,1 % sur trois mois et les perspectives pour l'année prochaine sont moroses... http://lexpansion.lexpress.fr/economie/l-economie-francais-va-demarrer-2013-sans-elan-2013-s-annonce-mal-pour-l-economie-http://www.economiematin.fr/ecoquick/item/2906-gouvernement-economies-reduction-depenses-publiques-mesures-ayraultfrancaise_366062.html  autant dire que l'objectif du gouvernement d'atteindre une croissance de 0,8 % demeure irréalisable et qu'il y aura donc nécessaire un dérapage budgétaire. Dès lors, il sera nécessaire de trouver 8 à 10 milliards d'euros pour boucler le budget. 

    N'en déplaise aux médias et à des économistes pour qui la seule solution qui vaille consiste à taxer à tout va, la réponse paraît évidente : faire des économies qui sont possibles, comme on l'a vu dans le cas de la région Alsace qui a décidé de fusionner ses conseils généraux pour plus d'efficacité ! Pourquoi ne pas supprimer les départements ? Pourquoi ne pas faire de sérieuses économies de fonctionnement au sein des régions ? Pourquoi ne pas mettre un terme à certains privilèges qui n'ont plus leur place en période de crise, comme les logements et véhicules de fonction pour les élus ? Pourquoi ne pas regrouper des communes entre elles, des régions, réorganiser certains services publics en milieu rural ou dans des villes de tailles moyenne en vue de les regrouper au même endroit ?

    Des solutions sont possibles, encore faut-il avoir la volonté d'agir, même si comme nous l'avons dit précédemment, le principal problème demeure que nous ne soyons pas maîtres de notre monnaie ni de nos frontières, puisque nous sommes envahis par des produits fabriqués dans des pays qui ne respectent aucune norme environnementale et pratiquent l'esclavage humain. Il serait donc temps de nous défendre, de nous protéger dans le bon sens du terme, pour devenir maîtres de notre destin tout en menant les réformes, les modernisations nécessaires. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :