• Le bio demeure-il un luxe ?

    On entend partout qu'il conviendrait de manger des produits issus de l'agriculture biologique ou du commerce équitable, mais aussi cinq fruits et légumes par jour. La question qui peut néanmoins se poser est celle de savoir si une consommation considérée comme saine par les principaux leaders d'opinion est abordable pour toutes les bourses.

    Or nous savons qu'il n'en est rien car la plupart des familles aux revenus modestes préfèrent de très loin se rendre dans une grande surface ou un magasin à prix discount qui a le mérite via les marques de distributeur ou autres de proposer des produits à prix cassés. Seule une minorité qu'on appelle les bobos ont les revenus suffisants pour se rendre dans leur épicerie biologique. Certes, on pourra toujours m'objecter qu'il suffirait de manger moins et mieux, mais pour des familles nombreuses, c'est plus facile à dire qu'à faire.

    Il serait facile de développer l'agriculture biologique même si cela n'est pas chose facile car il faut imposer aux agriculteurs de respecter un certain nombre de normes contraignantes. Par ailleurs, se pose la question de l'avenir du bio sachant que les autorités européennes veulent imposer à cette filière des méthodes industrielles en vue d'accélerer son développement. Or de telles méthodes industrielles vont à l'encontre du bio tel qu'il était conçu. Se pose la question de savoir si l'on ne va pas voir se développer un bio à deux vitesses : un sain pour les riches et un industriel et moins bonne qualité pour tous les autres. Quand on voit les scandales comme celui de la viande de cheval ou encore du mouton anglais, on est en droit de se demander s'il ne serait pas temps de se faire respecter et de s'imposer vis à vis des autorités européennes, sur ce sujet comme sur tant d'autres et de développer la filière avec les mêmes normes de qualité.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :