• Le monde en 2014

    Où en sera le monde en 2014 ? Si les pays émergents bénéficieront d'une économie plus forte que celle des pays les plus développés, ce qui paraît logique, les pays riches quant à eux, se reprennent. l'Allemagne, première économie européenne, devrait bénéficier d'une croissance de 1,8 % cette année, contre moins de 1 % pour la France. Le Royaume Uni, quant à lui, devrait disposer d'une croissance supérieure à 2 % à l'image des Etats-Unis, qui retrouvent des couleurs. Notons que des pays comme l'Irlande sont en train de sortir des plans d'aides européens et que les autres à l'image de l'Espagne, connaissent une embellie toute relative. 

    Les pays émergents seront probablement touchés par l'essouflement de l'économie chinoise, sur laquelle ils misent principalement pour leur avenir. Des pays comme le Brésil qui connaît actuellement des problèmes de gestion dus à l'équipe au pouvoir mais aussi la Turquie pourraient bel et bien être particulièrement impactés. D'autres résisteront mieux, à l'image de ceux qui composent l'Alliance du Pacifique, comprenant le Chili, le Pérou, la Colombie ou encore le Mexique, puisque disposant de richesses naturelles mais aussi d'une politique économique assurant la stabilité. 

    Il va de soi que les pays émergents sont de plus en plus nombreux dans le monde : aux traditionnels BRICS, on peut ajouter ceux cités auparavant pour l'Amérique latine, mais aussi l'Indonésie, le Vietnam, la Malaisie, ou encore certains Etats africains comme la Côte d'Ivoire, l'Ouganda, l'Angola ou le Nigeria. 

    De toute façon, et l'actualité le démontre, le monde devra bel et bien compter pour ses performances économiques sur les pays émergents, qui sont loin d'être des tigres de papier et qui bien qu'ils sont touchés par la crise, reposent sur des bases solides. Le grand basculement est sur le point de s'opérer entre pays riches et pays émergents, comme l'attestent de nombreuses études qui montent qu'un nombre de plus en plus important d'entreprises y seront basées. Il faudra désormais faire avec ! 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :