• Les privilèges scandaleux des hommes politiques

    Par le biais de l'émission des Grandes Gueules qui passe sur RMC, entre 12 et 13 heures, j'ai pu découvrir un portrait croisé de jeunes qui non seulement, sont au chômage alors qu'ils ont même fait des écoles supérieures de commerce - ça laisse rêveur - mais aussi et surtout les privilèges exhorbitants de la classe politique, étant donné qu'ils ont été amenés à travailler au cours de leur parcours au sein du Sénat.

    Ainsi, on y apprend que des sénateurs gagnent en réalité douze mille euros net par mois, avec une grosse part qui échappe totalement à l'impôt sans même parler des parlementaires, qui gagnent six mille neuf cent euros plus une indemnité de six mille deux cents euros qui ne concerne pas la rémunération des collaborateurs ( et que certains ont utilisé pour payer leurs vacances avec leurs enfants ! ) délivrée sans transparence et sans que ne soit prélevé un impôt dessus. Par ailleurs, les élus peuvent aussi bénéficier dans certaines conditions d'un système de retenue à la source qui leur permet de réduire leurs impôts de moitié http://pipolitiqueland.over-blog.com/article-presidentielle-quand-le-canard-enquete-sur-les-impots-des-candidats-102498455.html   

    En réalité, selon ces jeunes, il y aurait de quoi faire sauter la République actuelle si tout le monde savait le dixième de ce qu'il se passe au Sénat et à l'Assemblée Nationale ! Entre ces élus qui viennent une fois par mois, voire une fois par an, tout en percevant leurs indemnités, entre ceux qui bénéficient d'avantages sur des transports en commun ou taxis, alors qu'ils ne les prennent jamais, sans parler des prêts immobiliers plus avantageux que le commun des mortels http://forum.hardware.funer/hfr/Discussions/Societe/deputes-senateurs-ministres-sujet_40593_1.htm sans oublier ce rappel de la loi de Pareto selon lequel 20 % seulement des députés travailleraient, et 80 % ne feraient rien !

    Je pense qu'il faut mettre un terme à tous ces avantages, privilèges mirobolants, que la France se grandirait à se réformer, mettre un terme à de telles dérives, grâce à une classe politique renouvellée intégralement et responsable.  


  • Commentaires

    1
    ressonus
    Jeudi 3 Janvier 2013 à 10:00
    Bonjour et excellente année 2013,je suis d'accord il est grand temps de supprimer tout ces avantages,et nous verrons ainsi apparaître une génération de politiques avec réellement des convictions et non des carriéristes. Cordialement Ressonus  
    2
    Ely40
    Jeudi 3 Janvier 2013 à 11:15
    Bonjour Lama,
    Tout à fait d'accord, les politiques qui  se permettent de dire qu'il réduire les dépenses en France devraient donner l'exemple et feraient bien de réduire les leurs en tout premier. Et comme dit Anne Roumanoff, on ne nous dit pas tout  !!  mais c'est quand même toujours les contribuables qui paient tous ces débordements et à qui on augmente sans cesse les impôts de toutes  sortes !!
    3
    tapie
    Jeudi 3 Janvier 2013 à 11:57
    ben oui il faut changer,mais comment?a mon avis ,la seule solution c'est  de brider au maximum  notre consommation afin de leur couper la perfusion.nous n'arriverons a rien par les élections et le débat politique
    4
    tapie
    Jeudi 3 Janvier 2013 à 11:57
    ben oui il faut changer,mais comment?a mon avis ,la seule solution c'est  de brider au maximum  notre consommation afin de leur couper la perfusion.nous n'arriverons a rien par les élections et le débat politique
    5
    Lama1983
    Jeudi 3 Janvier 2013 à 14:41
    Absolument d'accord avec vous Il serait temps que les politiques se serrent aussi la ceinture ! 
    6
    carabène
    Vendredi 4 Janvier 2013 à 10:02
    J'apprécie beaucoup l'attitude citoyenne. J'ai quelques pistes de réflexion à propos de nos élus (toutes basées sur des sources officielles). Par exemple, pour nos chers députés :

    Les citoyens contribueront à :  

     7100               bruts mensuels d’indemnité (1)

            +  6412               de frais de mandat (1)

            +  9138               de crédit (collaborateurs à payer) (1)

           + 12998               (90 millions des fonds de réserve de l’AN pour les « bonnes œuvres des circonscriptions ») (3)

            +  3416               (41000 de dotation/député aux partis politiques) (4)

     

    Total 39052 par mois !

            + 2757 d’indemnités plafonnées au titre des autres mandats (les ¾ des députés cumulent et écrêtent càd qu'ils ont la liberté de refiler à des amis élus moins nantis qu'eux !).

     

    + 92 billets d’avion / an (en métropole)(1)

    + billets SNCF 1ère classe (1)

    + gratuité de la RATP (1)

    + remboursement des frais de taxi (1)

    + mise à disposition de 20 voitures avec chauffeur (1).  

    + 5 abonnements téléphoniques (1)

    + abonnement internet (1)

    + affranchissements dans le cadre du mandat (1)


    Sources :

    (1)   fiche 17 de l’AN

    (2)   « Le Canard Enchaîné » cité par « L’observatoire des subventions »

    (3)   « Le Monde »

    (4)   Le « JDM », le « Figaro ».  


    Lama 83, tu peux bien sûr utiliser ces données pour un article, je ne demande pas mieux que de participer (et j'ai renseigné mon e-mail pour infos complémentaires éventuellement).


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :