• Les socialistes contre l'impôt

    C’est une première ! Ainsi, les socialistes sous l’impulsion d’Harlem Désir, premier secrétaire du PS, s’opposent à des augmentations d’impôts du gouvernement et semblent faire leur maxime de l’adage « trop d’impôt tue l’impôt » !

    D’ordinaire, les socialistes sont d’avis contraire et considèrent que les français ne paient jamais assez, même si leur argumentaire cible les riches, sans jamais préciser à partir de quel revenu on est considéré comme riche. C’est ainsi que Jean-Marc Ayrault nous expliquait que neuf français sur dix ne seraient pas concernés par les augmentations d’impôts votées par l’actuelle majorité. Pourtant, la suppression des heures supplémentaires exonérées, la fiscalisation de la participation et de l’intéressement porté à 20 %, mais aussi la réforme des droits de succession et du quotient familial ont bel et bien pénalisé les classes moyennes ; tant et si bien que la croissance n’est pas au rendez-vous, tout comme les rentrées fiscales ! Pourtant, le gouvernement semble vouloir augmenter l’effort fiscal.

    La question qui revient sur toutes les lèvres : où sont les réductions de dépenses promises ? Bien sûr, certains prétendent en haut lieu faire le maximum. C’est une blague. A titre d’exemple, nous avons plus de députés et de sénateurs qu’aux Etats-Unis, qui sont pourtant cinq fois plus peuplés que nous. Nous avons 600 000 élus, un véritable millefeuille politique, sans même parler de l’ensemble des doublons administratifs. Autrement dit, on pourrait faire très facilement plusieurs dizaines de milliards d’économies si on le voulait vraiment et utiliser le surplus pour la recherche, l’innovation et un choc fiscal en faveur des PME et des ménages.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :