• Pour un renouvellement de nos élites

    Osons le mot : depuis ces vingt dernières années, l'on voit les mêmes personnalités politiques aux affaires. Prenons le cas de Bernard Koucher, par exemple, qui fut secrétaire d'Etat sous le gouvernement de Michel Rocard ( ! ) en 1988. Koucher qui avait écrit, lorsqu'il fit campagne en faveur de Mitterrand, dans un texte cosigné par son ami Bernard Henri Levy, dans Le Monde : « Et si la gauche française entrait enfin, avec quelques décennies de retard dans le XXe siècle? Et si, sans perdre pour autant son âme […] elle s'apprêtait à rompre pour de bon avec ce corpus philosophique et culturel poussiéreux, qui la tenait prisonnière du siècle précédent et qu'on appelait le socialisme ? C'est ce pari, qui aujourd'hui, nous anime " http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Kouchner

    On pourrait citer François Bayrou, qui sera sans doute candidat à la présidentielle en 2012 et qui était déjà ministre de l'Education sous le gouvernement Balladur ( http://www.france-politique.fr/gouvernement-balladur.htm ) où on retrouve déjà Alain Juppé comme ministre des affaires étrangères, François Fillon comme ministre de l'enseignement et de la recherche, Gérard Longuet comme ministre de l'Industrie, Michèle Alliot Marie comme ministre de la jeunesse et des sports...

    Quant aux socialistes, on parle encore aujourd'hui de Jack Lang, Roland Dumas, qui ont été ministres sous les gouvernements Mitterrand, sans parler de Laurent Fabius, qui fut Premier ministre avant le premier gouvernement de cohabitation ( ! ) mais on saurait être gré à Lionel Jospin, qui fut lui-même ministre de l'Education nationale suite à la réélection de Mitterrand d'avoir mis en avant des personnalités nouvelles, notamment des femmes, à des portefeuilles ministériels importants ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Gouvernement_Lionel_Jospin ). Reste que le gouvernement Jospin remonte aux années 1997-2002, que nous sommes en 2011 et que nous retrouvons ainsi, plus de dix ans plus tard, les mêmes têtes comme Martine Aubry, qui fut ministre de l'Emploi, Dominique Strauss Kahn comme ministre des Finances... et le dernier gouvernement Sarkozy ne donne pas du tout le sentiment d'un renouvellement, puisque l'on retrouve Alain Juppé, Gérard Longuet, Xavier Bertrand, François Baroin... qui ont déjà été ministres sous Chirac et même sous Balladur pour certains !

    Il serait pourtant souhaitable que dans notre pays, à l'image d'autres comme les Etats-Unis qui ont permis l'élection d'un métis à leur tête, inconnu jusqu'alors, on puisse voir des personnalités nouvelles, avec des idées neuves, s'imposer et se faire élire à la tête de l'Etat. L'absence de renouvellement de nos élites, la ploutocratie qui semble règner au sein de nos grandes écoles, qui excluent, contrairement par le passé, les élèves modestes, à une époque où la règle des trois tiers était respectée ( http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid50181/grandes-ecoles-objectif-de-30-de-boursiers.html ) favorise, ni plus ni moins, le malaise démocratique, poussant le plus grand nombre, qui s'estime nullement représentés, vers le vote protestataire, de droite comme de gauche. Il devient donc urgent de renouveller intégralement notre personnel politique, mais aussi nos élites de manière générale, auquel cas il existera une véritable fracture démocratique opposants les élites d'un côté, le peuple de l'autre.  


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :