• Pour une aide sociale unique en faveur des plus vulnérables

    Il existe en France tout un maquis d'aides sociales, qui bien souvent, constituent une forme de saupoudrage, sans véritable lisibilité et qui parfois se contredisent. On peut notamment les retrouver ici : http://www.aides-etat.com/

    L'enjeu n'est pas de remettre en cause ces aides sociales, sans lesquelles, selon de nombreux spécialistes sur la question, plus de la moitié des salariés français se retrouveraient sous le seuil de pauvreté. Ces aides sont indispensables et aussi incitatives pour permettre aux salariés qui disposent de bas revenus de s'en sortir, de joindre les deux bouts, même si elles sont insuffisantes à l'heure actuelle.

    Ne pourrait-on pas fusionner l'ensemble de ces aides en une seule aide unique, qui serait bien plus importante à destination de chaque français qui travaille ? Certains parlent d'allocation universelle. Peu importe au fond, le nom qu'on pourrait lui donner ! Cette mesure aurait de nombreux mérites :

    Elle permettrait d'y voir enfin clair concernant la politique de l'Etat au sujet des aides sociales, mais aussi réduirait de manière considérable la fraude, car l'ensemble des aides seraient regroupées en une seule.

    Elle permettrait aux salariés, notamment les jeunes, qui subissent le temps partiel, sont touchés par la précarité, de vivre mieux.
    Rappelons qu'un quart des français, soit plusieurs millions, sont contraints de vivre avec 750 euros par mois http://www.lepoint.fr/economie/6-millions-de-francais-gagnent-moins-de-750-euros-par-mois-24-02-2011-1302266_28.php alors même que beaucoup nous expliquent qu'avec le salaire minimum, on ne peut pas réussir à joindre les deux bouts !

    Elle permettrait aussi aux retraités de disposer d'une retraite digne et convenable. En effet, le minimum vieillesse aujourd'hui est inférieur à 9000 euros par mois pour une personne seule. http://vosdroits.service-public.fr/F2544.xhtml#N10169 Or si l'on met en place le système que j'ai évoqué précédemment, le montant des aides que percevront nos aînés sera logiquement plus important que ce qu'il est à ce jour. D'autant que que cette aide se cumulera à la rémunération de ceux qui auront travaillé, afin de leur permettre de se constituer un capital pour leurs vieux jours.

    S'il est difficile pour moi de dire avec précision à partir de quel niveau de rémunération cette aide ne serait plus accordée, il paraît raisonnable de fixer un plafond afin que cette mesure cible avant tous les français qui en ont le plus besoin et qui souhaitent aussi épargner une partie pour leurs vieux jours.

    Bref, cette mesure permettrait à de nombreux français de pouvoir joindre les deux bouts plus aisément, d'améliorer la qualité de leur consommation, de pouvoir inscrire leurs enfants dans des bonnes écoles, de pouvoir disposer aussi de soins de meilleures qualité, mais aussi, quand le moment viendra, de se voir garantir une retraite bien plus convenable qu'à l'heure actuelle.  


  • Commentaires

    1
    tapie
    Samedi 19 Janvier 2013 à 15:58
    une solution plus intelligente serait de baisser le cout des services publics,meme privatisés et des logements.l'aide sociale est perverse,d'abord elle n'incite pas a l'effort et au travail.ensuite elle introduit une concurrence déloyale entre celui qui sépuise a bosser sans avoir droit a rien et celui qui disposant d'aides sociales travaille au noir,c'est devenu très courant
      • Lama1983 Profil de Lama1983
        Lundi 21 Janvier 2013 à 15:48
        Déjà quand tu vois tout ce quil existe comme dispositifs les regrouper serait utile, pour la suite, effectivement, il faut que ce soit une politique d'ensemble
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :