• Révolutions dans le monde arabe... et nous ?

    Comment donc, me dira-t-on ? Nous vivons en démocratie ! Nous avons un Parlement élu ! Nous avons les droits de l'homme, la laïcité ! En effet... mais nous avons aussi un modèle social à bout de souffle, dépassé par l'usure des temps, qui produit des millions de pauvres, de chômeurs, de mal logés. Nous n'avons plus d'ascenseur social, mais un descenseur social, entraînant le plus grand nombre vers le bas, le déclassement. Nous avons un système fiscal et règlementaire inique, pénalisant les plus faibles, les classes moyennes (comparez le coût de la vie de certains pays avec le nôtre !). Sans même parler d'une classe politique pléthorique, qui est toujours la même depuis plus de 30 ans, ne se renouvelle pas, n'a pas d'idées neuves... Ainsi, en France, nous avons le choix entre des énarques de droite et des énarques de gauche, bien souvent, tous responsables du déclin de notre pays, des déficits, de sa faillite, des taux élevés de précarité, de chômage, de l'insécurité, etc... et tout indique que cela risque de durer longtemps, tant certains veulent à tout prix conserver leur poste.

    N'oublions jamais que la plupart des hommes politiques que nous voyons aujourd'hui à la tête de ministères, ou même dans l'opposition, étaient déjà là sous les gouvernements Chirac et Balladur, à l'époque même de la présidence de Mitterrand, en 1993 ! Or nous sommes en 2011 ! Soit presque vingt ans d'écart ! Ne serait-il pas temps, enfin, de tout remettre à plat, de renouveler intégralement nos élites, de reconstruire un pays qui ne cesse de faire fuir ses riches, ses cerveaux les plus talentueux sous d'autres cieux ? Ne serait-il pas temps de permettre à notre pays de sortir plus fort de la crise, en se montrant plus volontariste que ses voisins, comme l'ont fait bien d'autres en Asie, afin d'attirer investisseurs étrangers, de susciter la création de millions d'entreprises et de fait, d'emplois ? Ne pourrait-on pas sortir d'une logique comptable inepte qui consiste à deshabiller Paul pour habiller Jacques, et laisser Paul et Jacques tranquilles, en réformant une bureaucratie qui coûte des dizaines de milliards chaque année ? Si, certainement ! Mais cela demande-il de passer par une Révolution ? La question est posée. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :