• Travail dominical : l'échec du travailler plus pour gagner plus

    On a souvent entendu que le travail dominical reposait sur le volontariat. Dans les faits, bien souvent, il est imposé par les employeurs, qui utilisent des moyens peu scrupuleux pour parvenir à leurs fins http://www.agoravox.fr/tribune-libre/politiques-citoyens/article/la-crise-pretexte-pour-imposer-le-46571

    En effet, la loi prévoyant que la rémunération le dimanche doit être supérieure à celle des autres jours de la semaine, certaines employeurs peuvent bel et bien proposer des contrats de travail à temps partiel, obligeant leurs salariés de facto à travailler le dimanche en vue d'obtenir un salaire décent à la fin du mois http://www.travail-dimanche.com/ ce qui met à mal l'idée défendue par le gouvernement précédent selon laquelle les salariés gagneront plus en travaillant plus. Par ailleurs, on peut s'interroger sur l'impact qu'une telle loi peut avoir sur les commerces de proximité, qui contrairement aux grandes surfaces, n'ouvriront pas le dimanche. Enfin, alors que nous traversons une crise sans précédent, les français ont-ils tant de pouvoir d'achat à dépenser dans différents magasins, y compris le dimanche ? On peut en douter. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :