• Vers un printemps turc ?

    Tout est parti d'un projet gouvernemental visant à la destruction d'un petit parc près d'une place nommée Taksim dans le cadre d'un réaménagement urbain, dans le but d'y bâtir à la place une mosquée et un centre commercial. Cette place chère au coeur des laics pour des raisons historiques, a entraîné une contestation d'une ampleur phénoménale, faisant vasciller le pouvoir en place qui répondit alors avec une grande violene http://www.lefigaro.fr/international/2013/06/05/01003-20130605ARTFIG00315-turquie-des-manifestants-arretes-pour-avoir-twitte.php 

    La contestation a gagné très vite l'Anatolie et la capitale Ankara, tant et si bien que l'on est en droit de se demander si l'on peut parler de printemps turc. Parmi les contestataires, on retrouve bien sûr des kémalistes qui défendent l'héritage de Mustafa Kemal mais aussi des anciens électeurs du parti d'Erdogan, l'AKP. L'absence de culture du compromis du gouvernement à l'endroit des contestaires ne fait qu'envenimer la situation. Précipitera-il sa chute ? Sans doute si la population fait bloc de manière massive en faveur des contestataires.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :